Communiqué de presse

35

Notre association s’élève contre les propos de M. Alain DESPOINTES et appelle à aller de l’avant dans la consolidation d’une société affranchie des pesanteurs du passé.

Après avoir pris connaissance des propos tenus par M. Alain DESPOINTES dans le document télévisé intitulé « Les derniers maîtres de la Martinique » diffusé par Canal Plus le 6 février dernier, l’association « Tous Créoles ! » tient à publier le communiqué suivant :

Ces propos, visant à dénigrer le métissage et à reconnaître à l’esclavage des aspects positifs, ne peuvent en rien refléter les convictions profondes des membres de « Tous Créoles ! », qui au contraire militent en faveur de l’édification d’une communauté martiniquaise apaisée et affranchie de tout sectarisme, et qui œuvrent afin de permettre aux composantes de cette communauté d’apprendre à mieux se connaître et à se respecter, ceci dans leurs différentes singularités.

Par conséquent, l’association « Tous Créoles ! » exprime sa vive surprise et son indignation que M. Alain DESPOINTES ait pu prononcer publiquement de telles paroles, dont elle ne peut que se désolidariser fermement.

L’association « Tous Créoles ! » a pris note des regrets exprimés tout aussi publiquement par M. Alain DESPOINTES, et invite toutes les composantes de la mosaïque ethnique qui constitue la population martiniquaise à s’interdire de diviser, que ce soit par des déclarations ou par des actes provocateurs : nous devons tous ensemble aller de l’avant dans la consolidation d’une société affranchie des pesanteurs du passé.


Lamentin, le 07/02/2009

Association « Tous Créoles ! » Le président, Roger de JAHAM

Partager

35 commentaires

  1. comme vous le savez, lorsque nous éprouvons des difficultés dans la vie de tous les jours, il est difficile de faire table rase du passé, la peur de se faire avoir ou de se fourvoyer est un frein contre lequel il faut se battre.
    Au jour d’aujourd’hui, j’inculque à mes enfants le respect de l’autre, quel qu’il soit et la fierté de ce qu’ils sont. je leur apprends que face au monde être noir c’est parfois être un "nègre" à qu’à la bêtise, il ne faut pas répondre, je leur parle de ce que leurs ancêtres esclaves et blancs voudraient : des enfants honnêtes, cultivés, tournés vers l’avenir et qui s’accomplissent ; qui s’accomplissent dans la vie et surtout qui leur fassent honneur.
    Il faut apprendre à se faire confiance et à se parler franchement. C’est difficile pour chacun d’entre nous, mais avons-nous le choix ?
    je m’y emploie au mieux et garde au fond de moi des réticences qui ne s’envoleront pas du jour au lendemain, mais j’ai foi en Dieu et en Notre communauté. j’accompagne mes trois fils sur le chemin de la vie et j’apprends à leur contact qu’ils sont animés d’une tolérance dont je doute parfois pour moi.
    C’est là toute ma richesse et ma fierté.

  2. Bonjour à tous !

    Je tiens à préciser pour ma part, que les propos de M. Alain DESPOINTES sont inconcevables et choquant, mais qu’il faut tenir compte de l’âge de cette personne.

    Je veux dire par là, que dieu merci les mentalités évolues, et que vous auriez interrogé n’importe quelles personnes de cette générations qu’ils ou elles soient békés, noirs, chinois, mulâtres, indiens, ou encore tous ceux qui habitaient la Martinique, il vous aurait tenue quasiment les même propos.

    Car il ne faut pas se faire d’illusions nôtre chère MARTINIQUE était comme ça il y a encore 35 ans.

    Personne ne se comprenait tout le monde avait peur de la différence.

    Donc la meilleure façon de prouver le contraire à M. Alain DESPOINTES et à beaucoup d’autre quelque soit leur couleur ou leur religions c’est d’avancés tous ensemble.

    Car jusqu’à preuve du contraire nous sommes un peuple et vivons sur la même île.
    Cet île c’est la nôtre et celle de nos futures enfants.
    Alors faisons en sorte de la préservé et que nos enfants n’est pas à se poser ce genre de questions en 2020 ou 2040.

    Je vous remercie et demande a ceux qui ne sont pas d’accord avec moi qu’ils m’explique pourquoi !!!

  3. Je suis béké ( je tiens à préciser que je ne suis pas un maître de la Martinique sinon je ne me fatiguerais pas à faire des études), j’ ai aujourd’ hui 20 ans et j’ ai été profondément choqué par les propos de Mr Huyghues Despointes dans le reportage "les derniers Maîtres de la Martinique" car contrairement à ce que ce journaliste essaye de faire croire la majorité des békés ne sont pas racistes et fermés.
    J’ ai des amis békés qui sont métissés, ce sont de très bon copains et je ne les ai jamais rejetés sous prétexte que leur père ou leur mère soit d’ une couleur différente donc je trouve les accusations de ce journaliste injustifiées et blessantes et je suis loin d’ être le seul. J’ en ai d’ailleurs discuté avec des amis noires et métisses qui eux aussi ont été choqués par les propos de Mr Huyghues Despointes mais ils ont aussi été choqués par les propos du journaliste qui n’ avait qu’ un seul objectif incité à la haine des békés.

  4. Bonjour,

    Je suis békée par mon père(ne fait pas parti de ces familles qui ont 400 ans), ma mère, elle est une pied noir du Maroc…. et une grand mère espagnol. C’est vrai que pour s’intégré dans les grandes familles Béké c’est pas facile quand votre nom ne fait pas parti de cette roue qui les represente …. Mais j’ai su faire la différence entre les gens biens et les gens cons ; j’ai été élevée en apprenant à respecter les gens quelque soit sa couleur et ses origines. Mes parents on travaillé dur (sans aucun héritage)…. Je suis croyante, et je pense que quand on la foie, on ne dit pas de telles choses comme Mr DESPOINTE, c’est très primitif… et je peux comprendre la colère de tous ses gens mais ils faut rester fort face à de telles propos et être plus intelligents que ces gens car les vrai valeurs ils ne les connaissent pas…….
    Je crois en l’harmonie de tous.

  5. Je suis réunionnaise et je vis en Martinqiue depuis 20 ans?
    J’aime la Réunion mais mon pays ,c’est la Martinique maintenant!Mes enfants sont nés et ont grandis ici.
    J’ai l’occasion de par mon métier et mes loisirs de cotoyer tous les milieux et toutes les communautés.
    Je peux donc temoigner que" la pensée békée" n’existe pas.
    Ils ont des avis et des convictions aussi différents que dans les autres communautés.
    Ils ne sont pas plus ni moins racistes que d’autres.
    Mr Despointe est un vieux sénile raciste comme il y en a plein partout dans le monde.Il ne représente pas une population ni une communauté.La Martinique tout comme la Réunion est un pays ou plusieurs communautés arrivent a vivre et à construire ensemble.ce n’est pas un reportage orienté sur le racisme qui va changer cela!!Restons unis et pensons à notre avenir commun !!

  6. Cela me rassure de lire des reactions intelligentes de compatriotes. Ouf! Je vis en Espagne etant moitie espagnole moitie martiniquaise…Je connais des martiniquais maries a tous sortes de nationalite, race, etnie,…laos, chine, etc…pourquoi ne peut on pas accepter que nous sommes diverses mais tous martiniquais. J’ ai des amis bresiliens, cubains pour prendre l’ example le plus proche et ils sont fiers d’ etre cubains et ne se demandent pas si Fidel Castro est descendant de galicien…il est simplement cubain. Les bekes, chinois, indiens, syriens, etc sont des martiniquais a part entier! Vive la Creolite! Mr de Jaham il faut que cette association soit plus active et fasse parler d’ elle!!!

  7. Bonjour à tous, je suis une femme d’origine martiniquaise née à paris. Aujourd’hui j’ai 33 ans et cela fait 8 ans que je me suis installée à la martinique. Depuis le 06 février 2009, je ne cesse de me repasser les images de ce reportage qui en dit long. Les mots et les comportements de ces "maitres" m’obsèdent. Et pourtant je n’ai jamais eu à subir ni à me retrouver dans une situation d’infériorité dans ce pays. Un sentiment de révolte m’envahi malgré moi, associé à un fort sentiment d’injustice. Cette plaie reconnue comme crime contre l’humanité a laissé derrière elle de grosses blessures latentes dans l’inconscient de leurs descendants békés et nègres. Dès lors que la république française n’a pas, lorqu’elle le devait, exécuter le partage des richesses entre tous les héritiers de cette triste histoire, le nègre ne pourra jamais guérir et panser ses plaies. Nous sommes tous des héritiers et pourtant le système à lésé la plus grande majorité parcequ’en ces temps post-coloniaux, nos parents trop affaiblis et brisés par les chaînes, coutumiés de la soumission, n’avaient qu’un seul soucis : nourrir leurs enfants. Il y à tant de terres à exploiter à la martinique pour l’épanouissement de tous ses habitants et pourtant …. Aujourd’hui nous sommes obligés de nous endetter pour acquérir un bout de cette terre qui appartient aussi à nos parents, ou de s’empiler les uns sur les autres dans des HLM. Le foncier rare à pour conséquence la hausse des prix des appartements neufs faisant les beaux jours de nombreux promoteurs métropolitains.
    Monsieur de JAHAM, les mots ne remplaceront jamais les actes. Faites, vous et les votres, des actes forts.
    Dans l’attente, je vous salut.

    GIGI

  8. malheureusement je crois que le journaliste de canal + est un provocateur et a reussi a foutre la merde en dénigrant les békés ..avec une manipulation d’image

  9. Martiniquais: point barre! le

    Mon dieu que de comments. Bon, bien je me lance aussi. Je suis et mulâtre/zoreille/américaine et polonaise dans le sang. Et grandi en Martinique, je suis martiniquaise. Et j’ai de la famille métis à Békéland comme vous dites.
    Concernant mon métissage, j’en suis fière. Oui il y a des békés racistes, oui je me suis fait attaquer par des békés enfant à cause de mon sang mêlé, oui Mr despointes est condamnable. Oui il faut signer la pétition et que des mesures doivent être prises contre lui. Mais quand j’entends ou je lis "les békés que des racistes, ca suffit, tous dehors", excusez moi, mais ça mérite aussi des sanctions car c’est AUSSI une incitation à la haine raciale. Pourquoi ne pas parler des autres choses que je vois ou ai subi d’AUTRES COUCHES de la population: des slogans et tags "fwansè dewo", pourquoi ne pas parler des "sales blancs retourne dans ton pays" que l’on entend dans la rue et ou j’ai entendu?" Pourquoi ne pas parler de certains mulatres qui sont tout aussi racistes avec la population noire? Le racisme malheureusement est un sport National en Martinique. De 1ere division. Vous pensez que c’est en parlant ainsi de TOUS les békés que cela va faire avancer les choses? Mais la meilleure défense à tout cela est justement de dire "TOUT le monde n’est pas Despointes". Je crois que le post de La lune du 1é février est un exemple en soi. Oui des fortunes/pouvoirs se transmettent parfois injustement (dans tous les pays du monde) mais au lieu de cela, merde (pardon), ne vous arrêtez pas à cela. Vous voulez finir comme au Rwanda ou en Palestine/Israel où les gens s’entretuent?. Je signale aussi que dans TOUT pays quel qu’il soit, jamais la majorité de la population n’a la majorité des richesses. Ici, en France ou ailleurs. Quand à ma famille métis à Békéland… il n’y a pas que des békés à Békéland.. C’est que cette appelation est raciste. Alors quoi? on va appeler le Vauclin ou Basse Pointe "noiroland"? Et puis quoi, encore? Le Cap Est, de son vrai nom, est un très bel endroit et je comprends qu’on veuille y vivre. Perso, j’aurai les moyens, je n’hésiterai pas une seconde! Et ceux qui ont les moyens n’ont pas tous gagnés leur argent de façon illégale ou abusive. Travailler et se donner les moyens ca existe aussi. Après, certains ont des fonctions que d’autres n’ont pas, quelque soit la race, mais c’est partout pareil: compétences, niveau d’etudes, chance, égalité, inégalité etc… C’est en pensant qu’on est tous égaux qu’on réussit. Si on part défaitiste, alors oui, si on pense qu’il n’y a pas de solution, la seule est d’écrire des insultes sur ces posts. Quelle vie triste, je n’envie pas ces gens là… Alors arrêtons de faire les caliméros et accuser les békés de tous les maux. Arrêtons de faire les caliméros tout court, d’ailleurs. La martinique = blanc, noir, békés, mulatres, chinois, syriens, libanais etc… et le jour où ces appelations seront synonyme de fierté et non pas de clivages, on aura fait un grand pas pour l’humanité. Donc pour nous.

  10. le creole reunionais le

    moi , ce qui m’interpelle ,c’est quelle est l’intéret de canal+ de laisser passer de tel propos à des heures de grande écoute,alors que le vrais problemes est la revendication sur le pouvoir d’achat , je pensais que le CSA etait sensé controller tous ces dérrapages; n’y a t-il pas une volonté de la part des médias a vouloir creer un dérapage etnique et aussi à désorienter l’opinion public sur un sujet auquel le gouvernement est completement dépassé par la realité.Je voudrais, que nos compatriote guadeloupeens et martiniquais reste vigilants vis avis de ces dérives verbales qui risquerait de nous égarés de notres objectif revendicaliste…

  11. Chère "Obama". N’allez pas me dire que ce documentaire n’a pas une force manipulatoire. C’est la force des images. Le journaliste est venu pour faire un reportage économique, et a lâché une bombe sur les propos de Despointes sans prendre l’autre côté des avis. Que ce journaliste dise en off "ils ne voulaient pas en parler" me semble humain. Vous connaissez beaucoup d’allemands qui aiment qu’on leur rappelle la Shoah? Perso, je serai békée (et j’en serai toute aussi Martiniquaise et fière de l’être) j’en aurais marre qu’on vienne tout le temps me parler de mes ancêtres. Vous imaginez la répercussion de cela aura sur des enfants qui n’ont rien demandé, dans les cours de récréations avec leurs petits copains non békés a qui on va dire pdnt les semaines à venir "sale raciste"?? Quant aux aides et subventions, je vous propose d’aller faire un petit stage en entreprise. Toute entreprise, quelle qu’elle soit a besoin d’aides et de subventions privées ou publiques, de l’état pour faire marcher le commerce. Même au sein de la Martinique. Des aides demandées au CRégional, ça s’appelle aide et subvention. Et je dis aussi qu’il est manipulatoire de ne donner qu’une version du béké raciste. Pourquoi si il parle des derniers maitres de la Martinique, ne va t’il pas parler des békés qui n’ont pas d’argent? Pourquoi ne pas parler d’autres qui eux aussi ont un rôle capital dans l’économie (Ho Ho Hien, par exemple)… Ha bah non, bien sûr. L’occasion était trop belle. Oui il y a du recisme à la Martinique. ENORMEMENT. Vous pensez qu’on a attendu ce documentaire pour le savoir? Dommage que ce jeune journaliste ait été bébé pendant les émeutes de Sowéto, il aurait adoré. Ceci dit je suppose, vu qu’il ne connaissait pas les Antilles qu’il tenait son scoop à lui. Pour mélanger un docu économique et intégrer comme si de rien n’était une phrase de Despointes montée pile poil au moment où il chasse son chien (heureusement qu’il n’a pas dit "mach"), il faut être sacrément motivé… Désolée, mais des békés non riches ou non "profiteurs": cela existe. Tout comme TOUS les békés ne sont pas au Cap Est. Il y en a à Fort de france, au Lorrain, à sainte -marie, à Saint Pierre, au Morne rouge. Allons, ça fait 4 ans que vous êtes en Martinique, vous savez ces choses là, non? etc… Quand aux grèves et routes bloquées, c’est la faute des békés, aussi? A la base, les grèves et actions étaient contre la vie chère. Et il est vrai qu’il faut que cela cesse. Mais tout à coup, avec ce docu, la vie chère est à cause des békés? Et l’octroi de mer vous en faites quoi? et ceux qui font des marges trop grandes (et les békés ne sont pas à la tête de toutes les entreprise) vous en faites quoi? Vous devriez aussi vous renseigner sur le frêt, les taxes douanières, le prix de l’essence des containers, de congélation des bateaux qui amènent de la nourriture, l’augmentation imposée aux entreprises sur des produits dérivés , de fabrication (8% dans le meilleur des cas). Alors quoi? les PME (car ce sont elles les + fragiles) entreprises doivent et payer les augmentations imposées par la métropole (aux antilles ET en France), et augmenter les salaires? Mais où prennent ils la trésorerie? Dans plusieurs des cas, où ils augmentent les salaires et font fallite. Ou ne les augmentent pas et on les traite de profiteurs. Oui il y a une vie trop chère. Oui il y a des abus (quelque soit la communauté, mais c’est pareil dans TOUS les pays du monde). Est ce une raison pour que l’on accuse de tous les maux de la terre une communauté? Je ne le pense pas. Surtout quand certains membres de cette communauté ont à la force de leurs mains (ils ne naissent pas tous au volant d’un 4/4), bâti une activité employant des millions de personnes et essayent d’apporter leur pierre à l’economie martiniquaise. Je ne me fais pas l’avocat du diable. Car il n’y a pas de diable. Le seul diable c’est de tout mélanger. je vous recommande aussi fortement l’article de Dowrling Carter à paraitre (ou déjà paru) dans Antilla. Et puis que veux dire ""naïfs du fait de la consanguinité""? Vous sites que tous les békés sont consaguins? J’espère, chère madame, que vous ne dites pas que tous les allemands sont des boches, que tous les Khmers ont participé au génocide au Cambodge etc… Bref, que toute communauté, ethnie, groupe etc… est le même.Sinon c’est la fin du monde, et parsonne n’a droit à ne pas recommencer les erreurs de l’histoire. Pour finir, quant à ce documentaire qui est bien à beaucoup d’égards et naif et putassier à d’autres, j’aurais aimé que ce journaliste, se montre un peu et réponde à des questions sous l’oeil des caméras. je suis persuadée qu’il a omis tout un pan de la Martinique et aurait pu donner la parole à des réactions moins tranchées. Comme par exemple des gens qui pensent autrement. Tout le monde ne veut pas faire grève. Tout le monde ne dit pas "vie chère = patronnat". C’est étrange que certains déplorent une vie chère mais se battent pour avoir 40% en plus de salaire pour "prime d’éloignement" dans certains postes de la fonction publique. La faute au patronnat et aux békés aussi? Que le téléspectateur puisse se faire une idée sans qu’on lui impose un point de vue. Qu’il voit aussi le racisme de ceux qui disent "zoreilles dehors" "peau sauvée" "chinois= sournois" etc… Pour finir, je dirai pour reprendre votre phrase "les idées racistes restent ancrées dans la mentalité békée". Je crois chère madame en tout cas que des réactions comme les votres attisent en tous cas ce genre de certitudes. Cordialement.

  12. Voilà un article écrit par Dowrling Carter suite au documentaire, et intitulé "la société française au pilori" remarquable car porté sur l’avenir. J’en retiens 5 points :
    – Oui, Despointes est condamnable dans son propos. Nous sommes TOUS d’accords.
    – Non, tous les békés ne sont pas Despointes.
    – Oui il y a du racisme, mais partout. Partout, hein???
    – Oui, le documentaire est manipulatoire.
    – Oui il faut trouver des solutions à la vie chère, ce qui passe aussi, par ne pas avoir un bouc émissaire. Mais être constructif et ne pas se tromper de combat…
    – Nous sommes tous Martiniquais….

    Bien à vous tous,

    http://www.meetaw.com/SIB_V5_MEE...

  13. "Société martiniquaise" est le titre. Lapsus révélateur de ma part. Comme quoi, ce lapsus me plait car nous sommes avant tout Français….. et que la plupart des soucis économiques viennent aussi de l’autre côté de la mer…

  14. Mais moi aussi Obama j’en ai entendu des békés. J’en ai même subi dans mon enfance des réflexions "sang mêlé, tu vas salir la mer". Mais (avec tt mon métissage je suis sortie blanche) j’ai aussi subi des "sales blanches retourne dans ton pays". Et, aussi entendu des mulatres appeler les noirs des "sales nègres". ce que je dis c’est que le racisme est PARTOUT! Et que si on le dénonce, pourquoi ne pas le faire partout et parmi tous?
    De plus répondre à du racisme par du racisme n’a jamais été la solution.
    Après, j’ai été invitée dans des familles békées sans problème. Avec des amis noirs, sans problème. Il n’y avait pas de racisme. A l’inverse, je n’ai pas beaucoup vu de békés chez des noirs non plus car ils n’y éteient pas forcément invités? Et pourquoi? parce que dès qu’il y a un con quelque part, alors on dit que ce sont tous les mêmes!
    Donc je réponds à votre blog; j’y ai été invitée et parmi beaucoup plus qu’on ne le pense il y a intégration.
    C’est mal? C’est pas raccord avec votre opinion? Comme quoi, vous voyez, ils ne sont pas tous racistes….
    Pourquoi ne voir que le pire des gens? regardez le aussi chez les autres communautés ou acceptez de regarder le bon…

  15. Au fait Obama.
    La Martinique est un département français, c’est comme ça. Qu’on le veuille ou non.
    Terme archaique ou non.
    ENsuite, ce pseudo fort élogieux et ô combien humaniste que tu emploies: je te signale que Obama lui même en prenant l’exemple de sa grand-mère, lui même le dit, qui était devenue anti-blancs, disait qu’on ne doit pas répondre au racisme par le racisme, ni à la haine par la haine.
    Ci-joint aussi son modèle (qui devrait être celui de tous): Lincoln
    Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
    Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
    Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
    Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
    Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
    Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez.
    Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
    Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes"

    Cordialement,

    Papaya

  16. il faut un changement tout le monde doit faire l’unité et réfuser tout sectarisme avec les histoires de race ou autre ..peut-être pour la vie chère trouver d’autre solution peut-être ouvrir la martiniques vers d’autre pays de la zone comme les états-unis , canada ..etc

  17. Un propos qui se veut plus positif dans ce que vous dites (pardon j’ai dit "tu" tout à l’heure). Mais Obama s’ouvrir à ces autres pays ne règlera pas les problèmes de racisme en Martinique. La MArtinique est ouverte ‘ d’autres pays. je ne comprends pas ce que vous dîtes. Pour qu’il y ait "unité de tout le monde" il faut d’abord faire un travail de pardon collectif, de placet tout le temps le propos bourreau/victime sur le même tableau, qui ne passera pas par "untel est comme ça donc ils sont tous pareils".
    Pour la vie chère, il faut résoudre le problème ET à l’intérieur, et par l’extérieur.
    Changer d’appartenance à un pays ne règlera pas les problèmes de fonds…. Et c’est fuir pour mieux sauter. Bonne fin de Dimanche.

  18. La MArtinique est ouverte ‘ d’autres pays. je ne comprends pas ce que vous dîtes

    je voulais dire une coopération économique renforcer (importation de marchandises ..etc ) avec les les Etas Unis , canada , bresil …etc ..

  19. Je ne suis pas économiste de formation, mais il me semble que la martinique n’est pas du tout fermée à d’autres pays. Elle importe du rhum ou autres produits à l’étranger, dans la logique de quantité de production de chacun. Apres n’oubliez pas non plus que nous sommes une île et n’avons pas forcément les moyens d’exporter/imporer de l’étranger à GRANDE échelle. Tout dépend si ce sont des PME ou pas. Pourquoi importer des produits qui seraient encore + chers à faire venir de l’étranger aussi? Nous sommes un département français… ET comme vous le savez, le problème de le vie chère est à régler d’abord au sein de notre île en amoindrissant les abus et disparités économiques. Tout comme faire en sorte que la Métropole se penche et trouve enfin des solutions (viables et logiques) qui apaiseraient les consciences. les patrons locaux ne sont pas responsables de ts les maux, maius aussi l’augmentation du coût de la vie en France qui a des répercussions dramatiques ici.

  20. La bêtise n'a pas de couleur le

    Faut arrêter de rechercher des coupables et attendre que des personnes nous tendent la main!!
    J’ai l’impression de voir le pauv’ negre qui attend le bon vouloir du blanc tout puissant. "Oui missié, mèci missié"

    Par contre, ARRETONS de nous ériger en victimes!!! Y a des pauvres dans toutes les régions françaises. Toutes ces régions sinistrées qui ne sont pas encore remises du retrait de certaines industries il y a plusieurs années: les mines, le textile et bien d’autres. La richesse des békés??? Et alors!!

    Chacun peut sortir de sa condition s’il le veut vraiment. Combien d’exemples connaît-on de personnes qui sont partis de rien?? des fils d’ouvriers devenus chefs d’entreprises!!!

    Alors quand je lis "les enfants des békés et les nôtres n’auront jamais les mêmes chances", Je réponds "Avec des propos pareils, c’est évident! Vos pauvres enfants ne doivent pas être stimulés".

    On n’attend pas qu’on nous donne une chance, ON VA LA CHERCHER!! ON SE BOUGE!! ON CREE SA PROPRE RICHESSE!!

    Si je m’étais arrêtée aux commentaires de personnes disant "tu es noire, on ne te donnera pas ta chance" ou "pourquoi tu recherches un nouveau challenge, tu as un travail" effectivement je n’aurais jamais pu cibler mes postes, salaires et expériences actuelles.

    Récemment, un jeune homme m’a traité de "sale black". J’avais refusé de lui donné une pièce!! Ma réponse: "la sale black, elle ne mendie pas, elle travaille!!!!Et elle gagne bien sa vie en plus"

    Alors je comprends qu’on se révolte contre le racisme et les propos d’un pauv’ gars qui croit que la consanguinité c’est la pureté. Despointes, un idiot de plus sur terre, a dit ce qu’il pensait et il le paie au centuple. Les blancs n’ont pas le monopoles sur les propos racistes. Attention à ne pas faire la même chose que lui car on s’abaisse et s’avili.

    Mais restons concentrés sur un objectif. Ne nous dispersons pas.

    Un monopole?? il faut mettre le pied dedans et le dénoncer!!! Le médias, les lois sont là pour être utilisées. Effectivement les prix sur le sol martiniquais sont inquiétants et des acteurs réalisent des marges astronomiques sur le dos de la clientèle.

    Comment explique-t-on le prix du kg de bananes martiniquaises à 1,29€ en Ile de France et à 1,85€ en Martinique (les frais d’importation!!)?? Dans le reportage "Les békés, derniers maitres…" le directeur d’usine de Huygues Despointes parle de frais de production supérieurs de 15/20%. Est-ce ce qui explique des prix 2,5 fois plus élevés qu’en France métropolitaine??
    Il y a effectivement, pour certains, un enrichissement par le "CONTROLE" d’une économie captive. J’aimerai les voir sur un vrai marché concurrentiel!!! A nous de créer cette concurrence…..

  21. Absolument consterné par les propos de Despointes et l’objectif pervers du journaliste . Je vis en Métropole et j’ai de suite penser à l’arpartheid! Ces propos ne pouvaient qu’envenimer la situation complexe et explosive. Nous devrions être fière de notre diversité et valoriser notre métissage. Que ces greves qui foutent en l’air une économie fragile s’arretent, il nous faut retrouver notre discernement pour faire avancer notre ile.

  22. Merci soleil 85!!!
    Le débat et besoin de solutions à trouver à la base contre la vie chère et des abus de certains (de ttes races) et du gouvernement en métropole est légitime. Mais ENCORE une fois (comme quoi, ts les prétextes sont bons) ça part sur du racial!! Et ce qui me rend triste, c’est que ça ne s’arrêtera jamais!!!! Uné métisse fière de l’être et fière de TOUS ses métissages. Et je serai que noire/blanche/coulie/békée, je dirai PAREIL! Et pour infos aux gens racistes qui écrivent sur ces bogs, nous descendons TOUS que vous le vouliez ou non d’esclaves et de békés! Moi, perso je m’en fous. Je ne suis pas responsable de choses que vous n’avez même pas vécues!!! Allez plutot parler aux gens qui ont connu les camps, ou au rescapés des génocides au rwanda, allez vous frotter à la vraie misère en Haïti avec des gens qui n’ont rien pour bouffer!!! Quand j’entends parler d’indépendance ça me rend folle. Vous croyez VRAIMENT NAIVEMENT qu’avec l’indépendance il n’y aura pas toujours quelqu’un pour vouloir prendre un pouvoir et abuser du peuple??? Nos iles voisines, des pays le payent encore! Et au prix fort! Alors plutôt que de haïr TOUTE une communauté, vous feriez mieux de vous tirer une balle. Parce que si vous n’allez pas voir des psys, ou si vous n’acceptez pas ENFIN les origines communes de ce beau peuple Martiniquais, et ne voulez pas ENFIN que l’on puisse TOUS agir main dans la main: ça ne s’arrangera pas!

  23. Et pour finir ce mot , car je suis peinée et fâchée, je signale à ceux qui disent "la faute aux békés si je suis pauvre et dans la merde", qu’il y a + pauvre qu’eux : des gens qui n’ont même pas les moyens d’avoir un ordinateur et de payer une connection internet pour râler et fustiger. Oui il y a des abus, mais mes chers, les chaînes sont dans vos têtes!!! Vous êtes esclaves de votre propre incapacité à vouloir être heureux par vos PROPRES moyens! C’est + difficile de réfléchir que de prendre un bâton, c’est sûr! A bons entendeurs, salut!

  24. Pas facile à lire tout ces commentaires, il faut ce calmer, c’est pour la plus part que de la haine arétez de focaliser blancs , noir , metro, béké, indien, syriens, libanais quel couleur quel haine, et n’oubliez pas que seul la metropole a profité de cette periode de l’esclavage ou il envoyait des blancs faire rentrer de l’argent dans l’hexagone.Et c’est un journaliste metro qui a bien profité de l’esclavage des escalves et des esclavagistes qui donne des lecon de morale dans une demonstration lamentable. Maitenant tout est open ici l’accés à la culture, les acquis sociaux, comme en france pas plus pas moins, croyez vous que les chti ou les prolo en générale n’ont pas des discriminations. allez regarder le monde la vrai misére et arrété cette haine raciale c’est monstrueux. Ne regardez pas votre nombrile vous etes des dans un etat de droit un des plus humaniste au monde. Meme mieux que les etat uni ou meme notre cher compatriote obama est pour la peine de mort allé bougez vous, arrété de pleurer et si c’est pas bien ici partez le monde est grand parté, si c’est mieux ailleur arrété de pleurer parté, de quelques couleurs que vous soyez parté ou alors batté vous travaillé et arrété de focaliser et dire c’est pas ma faute on est responsable de son present de son future certain commentaires sont racistes et franchement débile j’aime pas les pleurnichards, c’est pas ma faute !

  25. pour la vie chère peut-être on pourrais trouver des produits moins chère a faire venir
    avec les pays la zone ..que d’aller les chercher uniquement en france ou en europe
    ????

  26. Bonjour a tous !!!

    Cela fait déjà plusieurs jours (6jours) que j’attend qu’on réponde a ma question.

    Mais jusque là personne n’a pus me répondre de façon concrète.

    Pourquoi ne pouvons nous pas faire en sorte que nos enfants n’est pas à se poser ce genre de questions en 2020 ou 2040 ?

    J’interviens pour répondre à Marx qui dit :

    Les enfants des békés et les nôtres n’auront jamais les mêmes chances, arrêtez avec votre avenir, parlez du présent, le présent de toutes les inégalités

    Quand j’enttends ce genre de chose ça me révolte !!!

    Car moi je suis béké, et je ne pense pas avoir ue plus de chance quelqu’un d’autre, "que toi " car au moment ou tu écrits ça, je pense que tu as un travail stable qui te permet de subvennir a tes besoins, moi je suis toujours à la recherche d’un emploi et pourtant je suis béké …………

    Et ce ne sont certainement pas mes parents qui vont m’aider car ils m’ont toujours apprit àme battre pour obtenir ce que je veux, et la valeur de l’argent, ce que beaucoup ne connaissent pas en Martinique.

    Ils m’ont toujours appris que ce n’est pas la couleur de peau qui compte, mais les principes qu’on a dans la vie, l’éducation que nos parents nous ont donnés, et certaine règles de savoir vivre que nous savons respecter ……………………………..

    J’espère que c’est une minorité qui pense comme « Marx » car sinon demain matin mes enfants n’auront alors aucune chance car ils seront mélangés, comme on aime le dire en martinique « dé ti café o lè qui là. »
    Parce que j’ai choisi quelqu’un qui n’est non seulement pas béké mais en plus pas blanc ………….. je vous laisse deviner la suite …………………..

    Je veux répondre maintenant a ceux qui clament haut et fort que les békés détiennent la quasi-totalité de la Martinique, et, que les entreprises qu’ils ont leurs viennent de leur famille ……………

    Tous ce sont des foutaises il y a un dictons qui dit :
    « le père créait l’entreprise la fait tourné et son fils la tue. »
    Prenons par exemple mon père et ma mère qui se sont battue pour arriver ou ils sont aujourd’hui.
    Et après vingt cinq ans ils se batte toujours pour préservé les entreprise qu’ils ont créer qui sont devenu une grande famille, pas pour nous leurs enfants, mais pour les gens qui pour certain y travail depuis plus de vingt ans, dont les enfants étaient pour la plus part mes copains de jeux.
    Entre guillemet mon père et ma mère sont les seul béké dans cet entreprise.
    On peu aussi prendre l’exemple de mon oncle (donc béké) qui n’avait pas assez d’argent pour construire ça maison, et bien, en bon martiniquais que nous somme nous lui avons donné un coup de main en étant sur le chantier et dur des échafaudages durant 6 mois à 1an « cé méson cou d’min ki la manmaye …………………… é nou béké manmaye. »

    Je pourrais vous parlez comme ça pendant 3 heures 3 jours ………… cela ne servira à rien.

    Le message que je veux faire passer c’est qu’il faut arrêter de généraliser les choses et arrêter les clichés.
    Avançons ensemble pour notre ile apprenons a vivre ensemble pour nos enfants pour l’avenir de notre Martinique !!!

    Jodià la martinik cé ta nou, en nou pa kité ba iche nou en martinik bancal, en nou kité ba iche nou en martinik bel ou tout moune fiè ……………………….. Manmaye en nou préservé pay nou en……………………

    Il faut absolument arrêter cette grève, car si ça continu comme ça béké, chinois, noir, et j’en passe vont se retrouvé assis l’un à coté de l’autre dans les même salles d’attentes :
    Celle du tribunal de commerce pour les fermeture d’entreprises,
    Et celle de l’ANPE ………………

    En béké ka di tout moune, tchébé raid pa moli manmaye ………………..

  27. Par pitié, épargnez la langue française! le

    On se disperse….

    Parler du passé ne fait pas avancer les choses. Je ne sais pas pour vous mais ne pas savoir d’où nous (noirs des Antilles) venons est déjà assez difficile. Alors, se convaincre que nos ancêtres étaient des moins que rien (européens, africains, indiens, chinois ou autres)… cela ne donne pas envie de se lever et de faire quelque chose de son avenir. On part déjà perdants. Non?!

    Arrêtons de chercher des poux aux békés. TOUS LES BEKES NE SONT PAS RICHES et TOUS LES NOIRS NE SONT PAS PAUVRES!! La seule différence vient de l’individu et de son envie d’apporter sa pierre à l’édifice.

    Je suis désolée de vous contredire mais quand je lis ‘Louloute’ et ses difficultés avec l’orthographe, je n’ai rien à lui envier. Je suis fière d’être née dans une famille où quand on ne connaît pas un mot, on va chercher sa signification dans le dictionnaire.

    Le problème actuel c’est : le coût de la vie aux Antilles et comment y remédier.

  28. Je suis outré par beaucoup de commentaires
    Le reportage de Bolzinger montre 3 békés et on en déduit que toute la communauté est semblable à ces 3 personnes !!!
    Tous les nègres battent t’ils leurs femmes le Week-end ? (allusion au WE de janvier ou 3 femmes ont été tuées par leurs maris ou compagnons jaloux ?)
    Il y a des cons partout, hélas, chez les békés comme chez les noirs, comme chez les chinois, et chez toute les autres communautés /races, /ethnie, etc….
    Cessez de faire l’amalgame.
    Concernant les "profits" honteux faits par les békés dans les entreprises pourquoi des noirs, ou mulatres, ou chinois plus malins (pas de consanguinité) pratiquent t’ils les mêmes prix ? Il suffirait qu’ils baissent les prix avec des marges "normales" pour raffler toute la clientèle, et laisser ainsi les békés se planter dans leurs entreprises trop chères. c’est à dire que toute la population va dans les magasins de tous chinois, mulatres békés, etc….
    On peut parler et écrire pendant des heures et des heures, on ne va jamais arriver à convaincre ceux qui veulent "bouffer" du béké, ce n’est pas le but, mais je voudrais simplement qu’ils essayent d’arrêter de mettre tout le monde dans le même panier, et qu’ils essayent de comprendre la complexité du problème sans faire de raccourci trops rapides, et de continuer à véhiculer des idées et des fantasmes de 50 ans (comme certains békés comme Despointes par exemple).
    See You
    J. Quiquine

  29. Ni pour, ni contre, bien au contraire le

    "Ni pour ni contre, bien au contraire"

    Article étonnant, juste, intelligent, qui circule.

    Signé : Un africain métis jeune entrepreneur qui vit en Guadeloupe (au cas où….)

    Je n’ai aucun mérite sur le choix du titre de mon article, c’est celui d’un film, mais qui résume bien à mon sens ce que je vis aujourd’hui suite à ce que d’aucuns appellent un "mouvement historique" et d’autres une "catastrophe économique"… Je fais bien sûr référence à la grève "fourre-tout" du LKP + Stations essence…

    Pour? ……Euh dans un sens on peut le dire: oui… je suis d’accord avec le fait que tout est trop cher en Guadeloupe: les loyers (par rapport au bassin d’emploi si faible), les aliments, l’EDF, l’eau, les voitures, les fringues… Il n’y a que le rhum qui soit moins cher qu’en Métropole… pour le reste, il faut être riche, propriétaire, ou … fonctionnaire pour vivre convenablement en Guadeloupe…

    Contre ? ……Oui, je suis contre la méthode utilisée… prendre en otage tout ou partie de la population d’une île, avec des revendications qui frisent l’utopie marxiste, et assurément qui témoignent d’une croyance en l’existence d’un Etat-Providence en France…Contre, aussi, cette stigmatisation du "blanc"… C’est simple, ça raille et ça rigole dès que l’on voit une photo du MEDEF avec en 1ere ligne des patrons, blancs de peau… mais pourtant bien d’ici, puisqu’ils créent des emplois et génèrent des salaires (conséquents ou pas d’ailleurs, mais bien réels…)

    Bien au contraire? Ben c’est ce que je viens d’expliquer plus haut ;)… mais je suis surtout contrarié, contrarié par cette pensée unique qui vient d’en bas, cette pensée unique qui veut que si tu n’es pas du même avis que la masse, tu es un con, un profiteur, ou un blanc… ça m’attriste cet engouement autour d’une stigmatisation du "méchant patron", "béké profiteur", et du pauv’ neg victime… Je suis déçu, et je suis vraiment attristé…Parce que de mon point de vue, il y a beaucoup de "noirs" en Guadeloupe qui sont blancs, sous plusieurs angles:

    1. parce que moi qui suis métis: moitié français blanc, moitié ivoirien noir, (avec une moitié de vie en Afrique, et l’autre en Europe), et bien moi si je me mets à côté de bon nombre de guadeloupéens, je suis plus foncé qu’eux, donc plus noir… et réciproquement ils sont plus "blancs" que moi…Par exemple, je suis plus noir que DOMOTA, plus noir que LUREL, et plus noir que Moueza… donc, de mon point de vue, ils sont tous blancs…

    2. Ils sont tous blancs, parce que lorsque je suis arrivé en France, fraîchement débarqué de ma Côte d’Ivoire natale, j’ai trouvé que ce qui caractérisait le mieux les blancs (du moins les français) c’était leur côté râleur…

    Je trouvais qu’ils râlaient pour tout, sans jamais tenir compte de ce qu’ils avaient déjà, en en voulant toujours plus, et surtout, sans être prêt à fournir le moindre effort en contrepartie de ce qu’ils demandaient… La France, le pays des râleurs qui veulent toujours plus, et surtout qui attendent tout d’une entité suprême: L’Etat…

    De ce point de vue, oui je persiste et je signe, beaucoup de guadeloupéens qui se voient "noirs" sont bien blancs, et bien français! (Et très loin de l’Africain choisi comme référence…)
    Et je trouve donc ridicule, voire stupide, pour ne pas dire débile ou primitif de stigmatiser le profiteur ou le patron comme un blanc… puisque tous sont blancs, plus blancs que moi, qui suis métis, mais plus foncé qu’eux tous… Mais en fait ils ont raison, car comme presque 80% de la Guadeloupe a du sang blanc, c’est la Guadeloupe entière qui est une "profiteuse", moi y compris puisque comme vous tous j’y vis, j’y gagne ma vie, je profite de l’abattement IR de 30%, des facilités offertes par la defisc, etc…

    Et *_nous sommes tous des profiteurs à notre niveau_*:Les grands groupes de distribution parce qu’ils margent comme des porcs… mais ils embauchent, et leurs salariés sont souvent mieux traités socialement que d’autres qui bossent dans des groupes détenus par des noirs…
    Les fonctionnaires, parce qu’ils gagnent 40% de + qu’en métropole, alors que les salaires du privés ne sont pas indexés sur la "vie chère"
    (imaginez un SMIC +40%, un RMI + 40%, des Assedic +40%, etc…). Donc les fonctionnaires sont des "profiteurs" du fait de leur statut et de leur propension à tout payer cher sans réfléchir… Ce sont eux qui dopent les prix de la consommation… ils dépensent sans compter, et qd ils n’ont plus de réserve, ils font des crédits… Ils engraissent la distribution, les banques, et Soguafi, Crédit Moderne…Les petits artisans aussi sont des profiteurs, car ils alignent leurs tarifs sur la "pwofitasyon générale"…

    Vous voyez où je veux en venir? Nous sommes tous le blanc de quelqu’un d’autre… Moi je suis celui des guadeloupéens "de base "parce que j’ai un esprit d’entreprise" et que je suis contre les grèves terroristes..
    Mais le guadeloupéen de base est aussi mon blanc, parce qu’à mon sens, comparé à mes demi-frères africains, il est pourri gâté et il râle toujours, sans jamais vouloir rendre certains de ses avantages au système… il a le RMI, le RSA, les Assedic, son SMIC, ses bourses d’études, son école gratuite, son passeport européen, son Euro fort, et sa grande gueule à la française, improductive et nihiliste, avec une vue à très court terme… Mais en parachute, il a aussi ses terrains, qui valent une fortune, hérités de sa famille, mais que jamais il ne vendra pour tenter sa chance, tellement il a peur du risque et attend tout de son cher Etat Providence, sans jamais prendre de risque… ( Le Libanais, l’Arménien, Le Juif, le Chinois, eux ont tous pris des risques, en fuyant un pays, une guerre, un système, pour tout risquer dans des business qui les ont rendus prospères, ici en Guadeloupe… quand le Guadeloupéen n’a rien fait, et les traite maintenant de profiteurs…Oui oui, le guadeloupéen de base est mon "p’tit blanc à moi", pantouflard et inconscient de la situation mondiale… comparable à mon bon paysan raciste et xénophobe du fin fond de la Creuse, qui vote FN sans avoir vu le moindre arabe ou noir… mais aussi comparable à mon frère africain qui fait de la sorcellerie pour ne pas que son voisin d’une ethnie différente réussisse mieux que lui…/Voyez quel est le niveau de ce débat "blanc" , "profiteur", "entrepreneur", ça vole très bas, n’est-ce pas…

    Et ne me dites pas que vous croyez en la main providentielle de l’Etat… laissez moi rire! Votre 1er ministre vous l’a dit, il est en "faillite"… alors évidemment ils vous font des promesses… mais c’est de la poudre aux yeux, et vous finirez par tout rembourser avec les intérêts… si ce n’est vous, vos enfants, et vos petits-enfants.

    L’argent n’est plus à l’Etat, il appartient au capitaliste… Et si l’Etat restreint trop ses libertés, le capitaliste se barre, avec son capital et ses emplois… et il vous laisse sur le carreau… (Mital, Ford, Tefal, Amora, les exemples sont légions ds l’actualité)

    Si le travailleur guadeloupéen prône la révolution bolchevique, il n’obtiendra que la fuite de son entrepreneur quelle que soit sa couleur (béké, blanc, chinois, juif, même noir !). Parce que les petits paradis friqués sont légion dans le monde: Dubaï, Hong-Kong, Macao, Bali, Australie, Maurice, Saint Domingue, etc…

    Voilà, je ne veux donner de leçons à personne, juste essayer de montrer le monde sous son éclairage réel, l’Etat ne peut rien pour nous et il ne peut contraindre aucun entrepreneur à long terme… juste à court terme, le temps que ce dernier déménage vers un nouveau paradis…

    Non, ne me dites pas "l’entrepreneur n’a qu’à se barrer, on fera sans lui…" mdr!!! non mes amis, ça c’est du rêve indépendantiste pour des pays émancipés dans les années 60, et qui eux ont de vraies richesses naturelles exploitables, et exportables… Résulat 50 ans plus tard: prenez donc un billet pour n’importe quelle destination d’Afrique noire… ça vous économisera une erreur fatale… ah, si on n’a pas de ressources naturelles exploitables?… n’allez pas loin: Haïti vous tend les bras (lol)

    Réveillons-nous les amis: la Guadeloupe autarcique, qui n’a besoin de personne, et qui décide unilatéralement de mesures de relance du pouvoir d’HA avec l’argent du contribuable métropolitain (le comble…) c’est une chimère…

    Une lueur d’espoir pour finir cet article trop noir? envoyez donc vos enfants (si vous en avez) à l’école, donnez leur goût du risque, l’envie d’investir, et d’influencer leur destin sans attendre du sauveur (Etat) une solution facile… c’est le plus grand service que vous pouvez leur rendre, à eux, et à vous-même…

    Et arrêtez donc de grâce, de tout ramener à la couleur de peau, ou à une vulgaire question d’égalitarisme… Plus personne n’a envie de bosser pour ceux qui ne veulent rien foutre… la Guadeloupe, c’est comme partout, le chacun pour sa gueule… à tous les niveaux… Seulement, quand tu es riche tu as tendance à être + à droite qu’à gauche, parce que tu as + de choses à perdre qu’avant… c une constante de la race humaine.

    Bonne reprise du boulot les amis.. et si vous n’aimez pas la façon de manager de votre employeur, démissionnez, allez voir ailleurs, et si vous avez le cran, hypothéquez tt ce que vous possédez et montez une boîte concurrente si vous êtes si doués que ça… Si vous n’avez pas de capital?… Référez vous aux chinois, juifs et autres… quittez votre petite île paradisiaque et trouvez un eldorado qui vous tende les bras… il est là le véritable engagement.

  30. très beau discours. de "ni pour, ni contre". Félicitation à cette personne. J’apprécie son humanisme et son raisonemment.j’aimerais bcp savoir qui est-ce.quelqu’un sait????

    C vrai, le guadeloupéen de base ne se bat pas assez pour réussir . Moi je suis guadeloupéenne, et j’ai bien l’intention de me battre pour réussir, plutot que de pleurer sur ce que les Békés possèdent et que je n’aurai jamais.
    Meme si certains (la majorité diraient dautres, mais je n’en sais rien, j’ai pas fais de calcul!) l’ont obtenu dans le passé par leur ancetre qui ont versé du sang d’esclave (désolé, c la vérité, on ne va pas nier le passé : l’esclavage a existé
    , les ancètres des békés se sont enrichis sous le dos des esclaves, et ont meme été indemnisé au moment de l’aboltion de l’esclavage et cela est très injuste) . Je comprend que cela hatise la haine de certains qui au lieu de se bouger pour réussir, préfère pleurer sur leur sort. Dommage pour eux. C peut etre plus facile de pleurer que de se bouger??, qui sait. N’empeche que je persiste et signe à dire que ce qui est arrivé dans le passé est injuste, et qu’il n’y a je trouve aucune fierté à etre béké. Excusez moi si ça choque. Mais je trv vraiment que vu l’histoire, il n’ya aucune fierté à etre béké. Car être béké, c’est etre descendant d’esclavagiste. Et franchement, je trouve pas ce passé très glorieux. D’ailleurs, je vous plaint car je pense que cela doit etre dure a vivre pour certains (pas alain hughe despointe évidement, ni le grd père hayot : etre béké c ce qui ya de mieux). Donc pour ceux qui dise, je suis fière d’etre béké, j’aimerais beaucoup savoir quel définition donne t-il au mot béké, car peut etre n’avons nous pas la même. Parce que franchmnt, ce que ça renvoi n’est pas très respectable. Soyez plutot des martiniquais ou des guadeloupéen à part entière et FIER DE L’ETRE. Pour mieux expliter mes propos, c comme si les arrières arrières petit fils de Adolphe Hitler disait : je suis fier d’etre une Hitler…..Pardon, mais je ne vois pas en quoi. Il vaut mieux dans la vie mettre en valeur ce que l’on est, ses valeurs à soi (son humanisme, sa gentillesse, etc..) plutot que ses origines, et ce d’autant plus qu’elles peuvent attiser la colère et qu’elles sont ignoble. Parce que, oui, nous somme tous d’accord, l’esclavage a été ignoble.

    Je me faisais une reflexion. Pourquoi les nèg reviennent sans cesse sur leur passé d’esclave? et les békés veulent a tout prix passer à autre chose???
    Ben, je me dit pour les békés, que c’est parce qu’ils ne sont surement pas très fier de ce passé qu’ils voudraient qu’on oublie.Passer à autre chose. C peut être une facon de tendre la main. Très bien. Encor faut-il que les autres puissent le décrypter de cette facon.
    Pour les nèg, je me dis que c’est multifactorielle. L’esclavage a eu tellement de conséquence négative sur l’estime d’eux mem. Un vrai déni de soi, difficile à réparer. Jusqu’a présnt par exemple, il existe toutjour des gens qui veulent se blanchir, se rapprocher du blanc physiquement. Et, avouant le, il est plus facile d’etre une métisse que d’etre un noir très noir aux antilles. On vous fera des réflexions, des remarques. Vous aurez moins de succès avec les filles si vous etes un garcon, et avec les garcons si vous etes une filles. Je suis contre la mise en valeur des Metisses. Je ne pense pas : le métissage c’est l’avenir., comme on l’entend partout. Je pense que noir, blanc, et métisse nous faisons tous parti de l’avenir. Nous avons tous notre place dans cet avenir. Mettre en avant de facon excessive les métisses, risque peut etre à terme de créer un nouveau racisme contre les blancs ou les noirs. Je ne trouve pas que l’amour entre un blanc et un noir soit plus beau, que celui entre 2 noirs ou 2 blancs. C l’amour qui est beau tout simplement.

    Bref, j’essayais d’analyser les rapport béké-noirs. Avouons le, si les békés type alain huge despointe font figure d’exceptions (d’après ce que j’ai pu comprendre), il est quand même toujours vivant (bien que sénile), cela veut dire que dans un passé pas si lointain, ce genre de personnage béké était beaucoup plus fréquent.
    J’ai espoir en la nouvelle génération! J’ai vraiment espoir!! En attendant, plusieurs générations se cotoient. Moi, je dirai aux békés qui veulent vivre en paix dans les iles (car moi aussi, je veux vivre en paix avec eux, et avec tout le monde d’ailleurs) : de s’ouvrir aux autres, d’arréter de rester entre eux, car c’est en se cotoyant régulièrement que l’on se rendra compte que l’autre est un homme comme nous, un humain comme nous , avec ses défauts et ses qualités.Et il faut l’avouer, souvent, les békés restent entre eux. Pourquoi?? je ne sais pas. Mon cousin a été invité dans un grand grand mariage d’une béké, il n’yavais aucun noir.Comment se fait-il que après tant d’année aux antilles, ces personnes békés ne se soit pas liée d’amitié avec une seule famille noire???? Il n’y avait aucune famille noire à ce mariage, pourquoi??.Historiquement, estce les noirs qui ne veulent pas les cotoyer???? ou c’est le contaire?????.Ma mère a une très bonne ami blanche, qui fait des fêtes avec les békés, et parfois ma mère y va (on n’est pas fermé dans la famille), et c’est la seule noire (ce qui ne la dérange pas, mais étonne certains békés qui la voit peut etre comme une intrus, parce que c’est peut etre pas fréquent). Prkoi??? Je demande pourquoi car les antilles, c’est quand meme une majorité écrasante de noirs et de métisses. Je ne juge pas, je voudrais seulment savoir les raisons à cela??? comme se fait-il que dans un environment ou l’écrasante majorité de la population est noire ou métisse, les békés puissent etre tant entre eux??? Du coup, l’effet pervers de cela, comme cela semble une communauté fermé, le reste de la population ne les connait pas et spécule de facon négative sur eux, inventant les choses les plus farfelues. Je me souviens d’un petit garcon béké qui a invité des camarades de classe. Il n’a invité que des blancs. Une petite fille blanche métro lui a dit : prkoi tu n’invite pas X??? il lui a répondu : on n’invite pas de noirs chez nous, c comme ça à la maison. !!!! Je veux bien croire que ce comportement n’est pas celui de toute la communauté béké! mais je m’intérroge. Si cela ne se fait plus avec les nouvelles générations!! tant mieux!!! mais, cela a existe il n’ya pas si longtemps. Deplus, l’esclavage ne date que de 160 ans (ce n’est pas bcp finalmnt), alors je me dis que ce repli sur soi a des origines historiques : à l’abolition d’esclavage, il est aisé de comprendre que les anciens planteurs ont préféré rester entre eux, car à cette époque, ils avaient un véritable complexe de supériorité envers les nèg qu’ils avaient malmenés jusque là.

    Donc, je pense que nous devons faire des efforts et ce, des DEUX COTES.
    Pour les noirs qui aiment revenir sur leur passé et qui ont un complex d’infériorité, pardonnons leur, l’esclavage ne date que de 160 ans, et aidons les à avancer, plutot que de leur répéter à longueur de journée : il faut passer à autre chose, c du passé, un passé lointain, car ils peuvent avoir l’impression qu’on ne prend pas en compte leur souffrance, et souvent ils vont associer cela au fait que les békés les prennent de haut ou que sais-je encore.Une chose est sure : Ils ne vont pas le prendre comme un main tendu pour l’avenir, car ils sont embourbés dans leur passé. Acceptons le, et aidons les a en sortir.
    Pour les békés qui restent dans leur communauté fermé et qui possèdent un complexe de supériorité, pardonnons leur aussi pour les mêmes raisons car l’esclavage ne date pas de très longtemps. Et cette attitude vient de là.

    Pour les autres qui veulent avancer, et qui ne sentent pas embourbé dans leur passé, tant mieux pour nous!!! Je souhaite que mes enfants fréquentent les votres, se lient d’amitié avec les votres, puissent se marier s’ils s’aiment, etc etc….
    J’ai connu personellemnt, une amie métisse qui sortait avec un gars super sympa béké. Sa mère béké n’a jms accepté cela. Ils se sont séparés 2 ans après, la pression était trop grande. Je voudrais que plus jamais cela ne se produise aux antilles. C la valeur de l’être humain qui compte. Et cela vaut aussi pour les noirs qui ne veulent pas que leurs enfants fréquentent des békés.

    Cependant, étant guadeloupéenne noire (ou métissé comme vous voulez. mem obama était considéré comme noir…bref, ce n’est pas le sujet)., je n’arrive pas à être contre le mvt LKP. Pourquoi??? Parce qu’ils défendent beaucoup de choses justes et que personnes d’autres ne l’auraient fait. Je pars du principe : c soit on est francais, soit on ne l’est pas. Il n’y a pas de demi-mesure. J’irai même plus loin, je pense que c’est tout le système économique de la guadeloupe à revoir. Nous devrions pouvoir commercer avec les îles aux alentours, l’amérique du Sud et les Etats Unis. Il n’y a pas que Haiti. Visons plus haut, et regardons des iles comme la Barbade, proche de nous, et qui s’en sort plutot très bien!!!!! Evidement ya des problèmes là bas aussi, mais yen a dans tout pays!! même aux Etats Unis, première puissance mondiale.

    Bye, je suis fatiguée. Je m’arrete la. bye, bye! et j’espère que personne n’a été choqué par mes propos. Je suis très humaniste et j’essaye de comprendre tout un chacun.

  31. Il faut arrêter de manipuler les médias en essayant de minimiser l’hégémonie békée.
    Cessez de vous agiter en tout sens pour faire croire que le reportage de Bolzinger n’était que mensonges…
    Les gens qui peuvent entrer à l’élysée sans papiers ne sont pas légion…
    Et de toute façon à vous voir vous agiter tous entre Paris, FDF et Pointe à Pitre, cela montre juste que vous n’avez pas envie qu’on fourre le nez dans vos sombres affaires.
    Cela dit un certain Monsieur de Lucy tient, plusieurs semaines après le reportage de Canal, des propos qui montrent bien que la volonté de faire passer les Martiniquais non békés pour des idiots..je vous laisse écouter
    http://www.bondamanjak.com/marti...

    Pour finir, ce n’est pas parce que vous êtes présents le 22 Mai que ça fait de vous une personne qui s’intègre plus que les autres….
    Et puis, quand vous ne trouvez pas en 300 ans "dans votre rue" une Noire pour en faire votre compagne, c’est sûrement que dans les rues de Cap Est et Pointe Jacob, il n’y en a pas des tonnes…Mais ailleurs il y en a au moins 300000… à vous d’aller aux bons endroits.
    En espérant que vous pourrez un jour montrer des créoles de couleurs dans votre famille.. ce qui sera la plus belle preuve d’intégration à notre belle et pluriculturelle île….
    je vous salue!

  32. Cher Président, Cher Roger,

    Je me permets de saluer cette volonté que tu ne cesses d’afficher pour que se tissent au sein de cette population martiniquaise les liens cordiaux de fraternité et de respect.

    Je salue ce communiqué de "TOUS CREOLES" mais je ne peux me contenter des excuses de Mr Alain DESPOINTES et de celles d’autres interviewés qui devraient également éprouver un sentiment de gêne voire de honte.

    Pour ma part je poursuivrai mon combat consistant à éviter le communautarisme dans notre société mais je ne me gênerais nullement pour attaquer et dénoncer tous ceux qui par leurs propos, et leurs comportements s’excluent de cette entité martiniquaise.

    Les excuses de Mr DESPOINTES ne peuvent être acceptées dans la mesure où il ne pouvait ignorer qu’il s’adressait à un média et que ses propos ne pouvaient être mal interprétés.

    Je crois que la majorité de ce peuple devra réagir pour ces individus soient boycottés et exclus de notre quotidien. Pour ma part certains produits ne feront plus partie de mon panier et j’espère que nombreux seront celles et ceux qui sans violence marqueront leur mécontentement.

    Bien à toi cher ami

    Luc ANDRÉ

  33. Alain,
    Nos familles ont été indignées des propos que tu as tenus dans l’émission « Les maîtres de la Martinique » diffusée ces jours derniers sur Canal Plus. Tu y affirmes en effet que l’esclavage a eu « de bons côtés » et que ceux qu’on appelle les békés ont voulu « préserver la race ».
    Outre leur caractère détestable,
    renvoyant à une idéologie que nous condamnons avec la plus extrême fermeté, de tels propos sont blessants et humiliants pour tous les Martiniquais, quelles que soient leurs origines. La Martinique est en effet un corps vivant couvert de multiples cicatrices qui témoignent des batailles livrées par tous nos ancêtres – blancs, noirs ou métis, pour gagner le droit de vivre ensemble, libres et égaux. Que dans le passé des communautés se soient affrontées est une réalité historique, mais il y a longtemps qu’elles sont en paix et veulent vivre en harmonie. Ceux qui se sont parfois déchirés reposent aujourd’hui côte-à-côte dans les mêmes cimetières, et ce sont eux, quels que soient leurs bords, qui ont forgé notre nation.
    Leurs combats n’ont pas été vains, mais leurs querelles sont mortes.

    Les Békés sont une petite composante de la Martinique, parmi d’autres, qui ne se considère pas comme plus légitime qu’une autre. Ce n’est pas une communauté arc-boutée à ses privilèges. Elle est elle-même traversée de sensibilités multiples et ne se vit pas comme un monde à part au sein de la grande famille martiniquaise. Avec d’autres, elle œuvre au développement d’un pays que nous aimons, pour le bien de tous, sans discrimination. Elle a déjà donné des preuves de son attachement au bien-être collectif et à la justice sociale. Elle en donnera d’autres.
    Nous voulons croire, Alain, que tes propos ont dépassé ta pensée.
    Nous savons que tu les regrettes déjà. Mais nous ne pouvions pas laisser croire qu’ils reflétaient l’opinion des familles que nous représentons. Nous partageons l’émotion qui a submergé nombre de nos compatriotes. Nous comprenons les sentiments de peine ou de révolte qui peuvent les saisir devant de telles affirmations. D’une voix unanime, nous leur présentons nos excuses attristées.
    Construisons la Martinique de demain. Ensemble. C’est la meilleure façon de balayer ces relents d’un autre monde.

Poster un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.