Ce 5 février… Un poème dédicacé reçu d’un Martiniquais épris de liberté

0

À l’attention de Monsieur Roger de Jaham

Je sais que vous êtes défenseur des relations entre les différentes ethnies de Martinique. Je sais que vous faites de nombreuses publications sur Internet pour que la Martinique retrouve son équilibre social et économique. Étant un couche tard, et lève tôt, j’ai profité d’une soirée de lundi 23 mars 2009, pas du tout comme les autres, pour jeter ces quelques mots sur une feuille de papier. Je vous les confie en gardant l’anonymat, ou presque. LR

Ce 5 février
Et commence le cauchemar,
Pollution de l’île aux fleurs,
De douleur et de peur.
Cœur meurtri d’illusion
D’un peuple en déraison
Enfoncé dans la passion
De la chasse aux illusions.
Toi qui combats ton frère,
Aujourd’hui pas si fier.
Toi qui enseignes la haine
A ce peuple meurtri.
En peine, cherche la cohésion
En pleurs, cherche la passion
Qu’un jour, Romain le rebelle
Un jour de l’an de fierté réelle
De révolte infinie, et si belle,
Sans haine, mais d’amour
Montra la voie d’un autre jour
La voie de la liberté !
La voie de la fierté !
Toi le nouveau rebelle
Sais-tu qui est ton frère ?
Sais-tu d’où vient ton frère ?
Sais-tu qui tu es ?
Sais-tu où tu vas ?
O Nègre, épris de liberté !
O Nègre de fierté !
N’oublie jamais,
Que l’ordre garantit la liberté !

LR

Partager

Poster un commentaire