« Jouer le jeu », une belle pensée de Félix Eboué

2

Pour le plaisir, une très belle pensée de Félix Eboué qui, il y a 60 ans, entrait au Panthéon en compagnie de Victor Schoelcher.

Jouer le jeu, c’est être désintéressé.
Jouer le jeu, c’est piétiner les préjugés, tous les préjugés et apprendre à baser l’échelle des valeurs sur les critères de l’esprit.
Jouer le jeu, c’est mépriser les intrigues et les cabales, ne jamais abdiquer, malgré les clameurs ou les menaces, c’est poursuivre la route droite qu’on s’est tracée.
Jouer le jeu, c’est savoir tirer son chapeau devant les authentiques valeurs qui s’imposent et faire un pied-de-nez aux pédants et aux attardés.
Jouer le jeu, c’est aimer les hommes, tous les hommes et se dire qu’ils sont tous bâtis sur une commune mesure humaine qui est faite de qualités et de défauts.
Jouer le jeu, c’est mériter notre libération et signifier la sainteté, la pureté de notre esprit…

Félix Eboué

Partager

2 commentaires

  1. Je suis d’accord avec Mr Halley ce texte mérite d’être lu et médité. Dans cette période ou il n’y a que l’argent comme maitre.

    Je ne connaissais pas Cet auteur, demain je m’empresserai d(aller à la bibliothèque de ma ville , afin de pouvoir réfléchir sur le monde à venir.

    j

Poster un commentaire