Hommage à Jean BALLY

1

Jean BALLY (© Jean-François Coppée)

Gérard BALLY, fondateur-animateur d’EURODOM à Bruxelles, et l’un des premiers adhérents de « Tous Créoles ! », a récemment perdu son père, Jean BALLY, qui aurait eu 85 ans en novembre 2009.

Qualifié par la presse « d’accident politique » car il a été l’un des rares békés -et en tout cas le dernier- à s’investir en politique, Jean BALLY aura surtout été un homme de cœur et de fraternité, unanimement apprécié de tous ceux qui ont eu la chance de l’approcher.

J’ai personnellement fait partie de ceux-là, et il avait eu l’occasion de me reprocher : « Roger, ce que tu fais avec le 22-mai et Tous Créoles c’est bien, c’est important, mais il te manque la dimension de la foi« . Car Jean BALLY était un homme riche d’une foi intense et profonde, qui l’a conduit toute sa vie à faire le bien autour de lui et à se préoccuper d’abord des autres.

Egalement homme d’action, sa longue carrière politique (1964-2001) aura non seulement marqué sa commune du Carbet, dont il fut le maire et conseiller général, mais aussi toute la Martinique, dont il fut le premier 1er vice-président du Conseil régional.

Jean BALLY aimait passionnément les choses de la mer, et le commandant Jacques-Yves COUSTEAU était de ses amis. Il s’était, parmi les premiers, préoccupé de l’environnement et de la protection de la nature.

C’est une bien belle page de l’histoire martiniquaise qui vient de se tourner.

Ci-après deux liens qui vous permettront d’en savoir plus :

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/une/les-funerailles-d-un-homme-de-coeur-01-09-2009-43178.php http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/politique/conseiller-general-de-1964-a-2001-jean-bally-un-accident-politique-de-plus-de-trente-ans-28-08-2009-42780.php

En juin 2010, le Conseil général de la Martinique a choisi de donner le nom de Jean BALLY à la piscine départementale, située au Carbet, sur un terrain offert à l’époque par la famille BALLY. Le sénateur Claude LISE, président du Conseil général, a notamment déclaré à cette occasion : « Avec cet homme le mot fraternité prenait tout son sens, et cette enceinte ne pouvait être baptisée autrement« .

Partager

Un commentaire

  1. Pourquoi vous oubliez de citer Haïti toujours dans votre débat , il y aune chose que c’est Haïti tout a commencé à dire non aux colonisateurs français

Poster un commentaire