Jean BERNABÉ le Créole

0

Après 37 années passées en son sein, le professeur Jean BERNABÉ quitte l’Université des Antilles-Guyane dont il a été un des membres fondateurs, il y a déjà 40 ans de cela. 

Membre fondateur également du GEREC (Groupe d’Études et de Recherches en Espace Créolophone) en 1975, ce chercheur infatigable a dressé la route de l’étude du créole à la Martinique et des créoles en général. Tout au long de ses recherches, il a pu mettre en avant la formidable aventure du créole né de l’impérieuse nécessité qu’avaient les hommes de communiquer entre eux.  Il a su mettre en avant la richesse de la créolité, cette culture qu’il n’a cessé de promouvoir, afin de redonner à tous les créolophones la mesure de leur réalité identitaire. 

L’une des pierres fondamentales de son parcours d’universitaire restera sa thèse de doctorat d’État, « Fondal-Natal », ou la grammaire comparée des créoles guadeloupéen et martiniquais : une somme de… 1.500 pages réalisée en huit ans de travaux, qui constitue, outre une description linguistique de ces créoles, une approche socio-littéraire, historique et socio-historique. 

D’autres étapes également importantes de son œuvre : la Charte culturelle créole en 1981, puis en 1988 la parution d’Éloge de la créolité, avec Raphaël CONFIANT et Patrick CHAMOISEAU. 

À « Tous Créoles ! » nous restons convaincus qu’allégé de ses contraintes d’enseignant, le professeur Jean BERNABÉ continuera à apporter son talent à la promotion de cette langue créole qu’il considère être en danger, et qu’il saura transmettre sa passion aux chercheurs et enseignants qui vont lui succéder.

 « Tous Créoles ! » adresse au professeur Jean BERNABÉ ses plus vives et plus sincères félicitations pour toute sa vie au service d’un intérêt supérieur qui nous touche de si près.

Il serait intéressant que nous puissions écouter un jour le professeur Jean BERNABÉ dans une conférence-débat sur les créoles.

Partager

Poster un commentaire