La Charte de « Tous Créoles ! »

26

Notre association  a souhaité se doter d’une charte, destinée à sceller de manière solennelle nos principes, notre éthique, notre pensée, et à donner une ligne directrice à notre action. Nous avons voulu également y consigner notre vision de la créolité et y affirmer notre foi en ses valeurs et en sa pérennité. 

Après de longs mois de réflexion, d’échanges, de concertation et de consultations, nous avons abouti à un texte fondateur grave et exigeant, déclinant un certain nombre de principes essentiels, texte que nous portons aujourd’hui à l’occasion du 22-Mai, à la connaissance de tous.

Ces règles fondamentales –cette véritable constitution- dont nous avons choisi de nous doter représenteront dorénavant le cap à suivre pour tous nos membres, qui seront d’ailleurs appelés à la signer. Nous inviterons également à le faire toutes les femmes et les hommes de bonne volonté qui se retrouveront dans ce texte. 

En outre, les associations ou organisations qui œuvrent, comme « Tous Créoles ! », à la consolidation d’un monde créole solidaire, apaisé et affranchi de tout sectarisme, seront incitées à adopter à leur tour cette charte et à la diffuser auprès de leurs propres adhérents.  

Nous vous invitons ci-après à prendre connaissance de notre Charte >> Tous Créoles ! Charte de l’association

Partager

26 commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas créole, mais tiens à vous féliciter pour ce beau projet qui se concrétise par une charte forte, exigeante, mais tellement belle et riche .
    J’adhère parfaitement à votre idéologie et suis convaincue que le respect et le métissage des gens et cultures sont une source énorme d’enrichissement pour une société et la plus belle  preuve de  tolérance.
    Je vous souhaite beaucoup de courage et d’obstination pour répandre ces principes d’égalité, de respect des différences,
    et c’est cette richesse culturelle issue du métissage qui ns avait tellement séduits lors de notre séjour en martinique.
    Bien amicalement,
    catherine c

  2. Une charte est toujours un acte important. Je l’ai considérée avec intérêt. Cependant, il eut été judicieux de parler de l’apport caraïbe avant les continent africain et européen.
    Cordialement

  3. Alexandre Bonhomme Deveycx le

    Un rassemblement d’intellectuels dans les universités et les salons s’interroge aujourd’hui sur la signification que peuvent avoir la multiplication des conflits de communautés. De nombreux troubles émergent de la confrontation des peuples, et de nombreux maux apparaissent avec la globalisation et la totalisation du monde. En tant que jeune étudiant, et observateur de tout ce qui se trame dans le monde, je vois dans cette charte quelque chose de plaisant. Enfin, quelques uns décident de parler de leurs différences et de s’en servir pour faire avancer le débat ; enfin, l’Autre n’est plus uniquement celui qui fait peur. Je vois de l’honneteté dans cette charte, et le désir d’aller de l’avant, ce qui ne peut que ravir un jeune homme comme moi qui s’inquiète de voir les « civilisations » se monter les unes contre les autres. Les temps changent, autant prendre le changement à bras le corps et arrêter de se morfondre face à la terre qui tourne, car aprés notre mort, elle tournera, encore et encore!

  4. Jean Paul Jouanelle le

    J’ai pris connaissance de la charte de « Tous créoles ».
     
    Je la signerai avec enthousiasme.
     
    Amitiés.
     
    Jean Paul Jouanelle

  5. Didier GAUMET le

    L’esclavage est un passé (honteux car validé par l’église ce qui n’est pas suffisemment rabâché). Aujourd’hui c’est trop souvent son souvenir (lointain tout de même ici et oublié dans l’actualité ailleurs) qui sert de prétexte au racisme précisemment. L’abolition du racisme existe finalement dans les lois françaises, mais n’est pas prête d’être abolie dans les pratiques ni dans les esprits. C’est pourtant celà la véritable (r)évolution du monde contemporain qui reste à aboutir. 
    Didier GAUMET

  6. Bien je trouve votre démarche intéressante, je m’interroge sur votre définition de la créolité qui s’apparente à de l’aliénation…bien que je partage la nécessité de l’échange culturelle entre les peuples et bien sur cela peut être un atout d’être riche de plusieur culture…encore faut t’il avoir un socle commun de mémoire(particulièrement pour les afrocaraïbéen qui ont eu la mémoire effacé), et là il me semble est un point fondamentale avant « d’assimiler » sans vergogne tout autre sorte de culture…mais je ne juge votre action, à laquel j’adhère , même si que le terme « créole » à la base ne désigné que les colons vivant aux caraïbe et pas les déporté..bref , j’avoue j’ai un peu mal avec cette idée de peuple hybride , particulièrement dans un monde ou on constate bien , malheureusement , que la tendance est à l’assurance de ses racines afin d’affirmer son unicité et non des « copier collé »…d’ailleur on pourrait ce demander pourquoi ce genre de démarche sont souvent issu des milieu afroantillais?!..bref ceci dit big up ! Pour votre asso l’esprit ne peut être que positif.. 
    Ras Eli Jah

  7. Lydie Condanapaiken Duriez le

    Bonjour ! En tant que Réunionnaise résidant en Hexagone et adhérant à Tous Créoles Paris, il ne s’agit pas pour moi de me diluer dans une autre culture créole mais précisément de m’enrichir de l’autre et de construire dans l’altérité une vision du monde prenant en compte les spécificités de chacun … Amitiés créoles à tous !
    Lydie Condanapaiken Duriez

  8. Marie-Line MORMIN le

    Bonjour, Merci RAS ELI JAH de votre réflexion même si j’ai beaucoup de mal avec certains passages de votre commentaire, ne serait-ce que lorsque vous dites « votre définition de la créolité qui s’apparente à de l’aliénation ». Pour commencer je dirais, comme Lydie, que, loin de l’aliénation, je vis ma créolité au contact des autres, créoles ou non, comme un enrichissement et non comme une déperdition de moi-même. Quand au socle commun il existe ! Plus récemment que dans d’autres cultures, certes, mais il est néanmoins présent (à l’instar de l’histoire des Etats Unis qui est plus récente que celle de l’Europe et qui existe néanmoins). Quant à « l’assimilation », le « copier-coller » et autres « peuples hybrides », l’histoire de l’humanité n’est que mélanges et hybridité depuis la nuit des temps. Les progrès technologiques sont venus accélérer ces mouvements inéluctables. A chaque fois, de ses racines multiples, l’Homme a fait émerger de nouvelles cultures, pas moins fortes, pas moins belles, pas moins porteuses que celles qui les ont précédées. Parmi ces fruits du tragique et de la richesse de l’humanité a surgi la Créolité, des hommes créoles, qui, du drame de leurs origines font une force, ouverte sur l’Autre et sur demain. Mais ne vous trompez pas, nous ne disons pas que l’homme créole est un héros ; il porte simplement en lui l’héritage humain qui consiste, malgré les aspects sombres, à s’épanouir et à avancer. D’autres groupes, avec d’autres histoires ont les mêmes forces, les mêmes valeurs et détiennent tant de savoirs inconnus qui ne demandent qu’à être sus. D’où la nécessaire rencontre de l’Autre, qui, loin d’être aliénation, assimilation sans vergogne, copier-coller etc…, est un enrichissement qui contribue aux cultures de demain, non moins fortes, non moins belles, non moins porteuses que les précédentes. Ainsi va l’humanité !
    Marie-Line MORMIN

  9. Agnès PIZZICHETTI le

    Bonjour,
    Après la lecture attentive de votre charte, je me retrouve dans toutes les valeurs que vous défendez. Je souhaite donc adhérer à votre association : que faut-il faire?
    Bien à vous
    Agnès PIZZICHETTI
    Artiste Peintre

  10. je comprends et adhère parfaitement a votre combat et …dans l’espoir de collaborer avec vous de facon effective un jour dans esprit de partage de nos valeurs communes
    Jennifer

  11. Sylvie MAILLOT le

    Bonne initiative !

    Je regrette cependant que la pensée créole en bas de la charte ne soit que dans un seul créole. Je suis réunionnaise…

    Bonne chance pour votre action.

    Sylvie MAILLOT

    « Fié pas su tambour out frèr pour danser » Proverbe créole

  12. Bonjour,
    Vivant en Métropole depuis soixante ans, je ne peux qu’approuver tous les efforts pour un mieux vivre ensemble et l’acception de l’autre avec toutes ses composantes.
    Amicalement
    P.Bonnet

  13. MOI PHILIPPE HANDICAPE PHYSIQUE MARTINIQUAIS AMI DE M. DE JAHAM ROGER JE SOUHAIT CONNAITRE VOTRE JOURNAL CREOLE QUI SUR SITES INTERNET, QUE JE CONNAIS A PRET UNE PARTIR SENS PLUS PART M.ROGER DE JAHAM ET ESPERE RECEVOIR VOTRE JOURNAL CREOLE AMICALEMENT M.LINDOR PHILIPPE

    • Bonsoir, Philippe LINDOR
      Merci de vous intéresser à notre association !
      Nous n’avons pas de journal, mais un site web que vous connaissez http://www.touscreoles.fr et une page Facebook.
      J’espère que vous recevez nos différentes invitations par internet.
      Je vous envoie par email une invitation pour jeudi 28.
      Amitiés créoles,
      Roger de JAHAM

  14. Martiniquais de coeur pour y avoir vécu et découvert la sensibilité de ses habitants j’adhère totalement à cette Charte de l’association « Tous Créoles ». Christophe Colomb aurait dit que c’était la plus charmante contrée du monde avec des contrastes très variés. Que l’histoire de Madinina, « l’île aux fleurs en caraïbe » est riche. Je suis fier d’avoir mes amis sur cette terre bénie, j’ai vécu avec eux en fraternité et suis toujours en Amour ce la Martinique;
    Bravo et haut les coeurs.
    Bernard

  15. Je vous remercie de m’avoir transmis la charte de l’Association fort bien rédigée et à laquelle j’adhère totalement.

    En outre, elle préfigure ce que devrait être le monde des prochaines générations lorsque l’on suit l’évolution démographique des divers continents.

    Bien amicalement.

    Claude

  16. Votre charte me touche particulièrement et l’interprétation que vous faites du terme « créole » est exactement celle pour laquelle je me suis toujours engagée, y compris dans mes travaux professionnels souvent en solo.

    Bien sincèrement,
    Nathalie Vidal

Poster un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.