Le Traité de l’Élysée, le long chemin vers l’amitié

1
L'accolade entre le chancelier Konrad ADENAUER et le général Charles de GAULLE

L’accolade entre le chancelier Konrad ADENAUER et le général Charles de GAULLE

Le 22 janvier 1963, il y a donc précisément 50 ans aujourd’hui, le général Charles de GAULLE, président de la république française, et le chancelier allemand Konrad ADENAUER signaient à Paris le Traité de l’Élysée.

Moins de 20 ans après la fin de la seconde Guerre mondiale, ce traité historique esquissait la relation exemplaire de confiance et d’amitié qui devait naître et perdurer entre les deux nations européennes qui s’étaient le plus combattues et déchirées au cours des XIXème et XXème siècles.

En réalité ce traité, toujours en vigueur, allait sceller définitivement la réconciliation entre la France et l’Allemagne, pourtant « ennemies héréditaires », et jeter les bases d’un futur apaisé que nous vivons désormais. 

Nous y voyons là une extraordinaire source d’inspiration pour une démarche de résilience et de réconciliation aux Antilles. C’est pourquoi nous envisageons la tenue à la Martinique, au cours du premier semestre 2013, d’un colloque portant sur ces questions, à partir de l’exemple franco-allemand. 

Partager

Un commentaire