La Réunion, terre de mémoires

0

350e anniversaire peuplement Réunion« Fièr nout mélanzé, nout kiltir, nout kréolité, nou lé in tout, nou lé réyoné ».

En 2013, les Réunionnais ont rendez-vous avec leur histoire. Ils célèbrent le 350 ième anniversaire du peuplement de leur île.

C’est en effet le 10 novembre 1663 que les premiers Réunionnais venus de la Grande Île (Madagascar) font leur arrivée à la Réunion, alors appelée Île Bourbon : Louis Payen et son compagnon débarquent à Saint-Paul avec dix domestiques malgaches, des outils, des semences, des animaux.  


Ils s’installent au pied d’une pente montagneuse, près d’une cascade située entre la Ravine Bernica et le Cap de la Marianne. En 1665, la Compagnie des Indes qui a été constituée un an plus tôt envoie sur l’île Bourbon Etienne Regnault et vingt colons de divers métiers. Ces-derniers s’établissent derrière l’Etang Saint-Paul, entre les ravines Jardin, Tête Dure et la Forge.

Le peuplement de l’Ouest de l’île va se poursuivre et la ville de Saint-Paul en restera la capitale jusqu’en 1738, date à laquelle Labourdonnais transfère le siège du Gouvernement à Saint-Denis.

Au XVIIIè siècle, Saint-Paul (devenue commune en 1790) connait une période prospère grâce aux cultures de café et de coton. Des axes routiers sont construits et parmi eux, l’ancêtre de la Chaussée Royale, le long de laquelle fleurissent de belles maisons de riches propriétaires.

A l’occasion du 350ème anniversaire du peuplement de La Réunion, de nombreux bâtiments historiques parmi lesquels la Grotte des premiers habitants, l’Hôtel Laçay, la Réserve Naturelle de l’Etang ou encore la Poudrière (premier bâtiment de l’île construit en 1724) ouvriront leurs portes au grand public.

Soutenir la recherche pour comprendre le passé : la commune de Saint-Paul aidera les étudiants à défricher le passé du territoire ayant accueilli les premiers habitants de La Réunion. La collectivité soutiendra ainsi une thèse en archéologie, en collaboration avec l’Université de Rennes 2, sur le peuplement des Bas de l’île Bourbon durant l’époque moderne. Des allocations en Master II recherches (Histoire) sont également débloqués.

La commémoration, assez studieuse jusqu’à présent, sortira dans la rue le 10 novembre, ou plutôt en mer. La manifestation phare de ce 350e anniversaire se tiendra à la date probable de l’arrivée du Saint-Charles en baie de Saint- Paul, le point d’orgue de cette commémoration.

Tous les bateaux, barques et canots de La Réunion sont invités en baie de Saint-Paul depuis la veille, afin de commémorer symboliquement les arrivées successives des Réunionnais. A quai, le défilé des associations saint-pauloises retracera l’histoire de notre peuplement, suivant les étapes chronologiques. Il se déroulera du boulodrome au débarcadère. Le tout agrémenté d’une fresque historique musicale« Fénessans », pièce écrite par Jocelin Lakia.

Symboliquement enfin, la place du débarcadère sera baptisée « Place du Peuplement de La Réunion ».

Partager

Poster un commentaire