« Tous Créoles ! » s’interroge à propos de Raphaël CONFIANT

1

Tous Creoles 4 mainsVoilà qu’à deux reprises, ces dernières semaines, l’écrivain martiniquais Raphaël CONFIANT a cru bon d’afficher publiquement une critique concernant notre association « Tous Créoles ! », avec laquelle il refuse obstinément de dialoguer, alors même qu’il lui reconnaît une certaine convergence d’idées. 

Le Conseil d’administration et les membres de « Tous Créoles ! » s’étonnent du problème que semble poser leur association à Raphaël CONFIANT. Mais il est vrai que « Tous Créoles ! », dans sa démarche d’apaisement et de rassemblement de la société martiniquaise, tient un langage de tolérance et de respect fort éloigné du sien. 

« À ces gens, je dis : allez vous faire foutre ! À ce peuple, je dis qu’il n’est qu’une sous-merde, un ramassis d’aliénés, d’alimentaires et de lâches. Une tâche sur la carte du monde, une salissure. Un étron. » 

Ces insultes d’une violence aussi rare qu’injustifiée ont été proférées en 2010 par Raphaël CONFIANT à l’encontre des Martiniquais –dont vous et nous tous faisons partie. Et pourquoi donc ? Simplement parce que les Martiniquais n’avaient alors pas voté comme lui le souhaitait, en faveur de « l’article 74 » prévoyant de donner une plus grande autonomie à la Martinique. Ils avaient même voté à 80% contre.

TOUS CREOLES AGO 2013 LE PERCHOIREt voilà que Raphaël CONFIANT, qui n’avait pas digéré ce suffrage pourtant populaire et démocratique, se met récemment à convier ses interlocuteurs à « faire l’apprentissage de la controverse, des divergences d’opinion, de la saine polémique, bref de tout ce que recouvre le terme « débat démocratique » ! Cette invite arrive un peu tard si elle est sincère, sinon elle n’est qu’un faux-nez pour notre « démocrate » qui jusqu’ici a eu bien du mal à cacher son mépris de la démocratie, surtout quand celle-ci ose exprimer une autre idée que la sienne…  Et c’est, sans doute, ce que craignent les électeurs martiniquais.

Peut-être est-ce là la source de l’incompréhensible propension chez Raphaël CONFIANT à condamner régulièrement notre association et à refuser tout échange avec elle. Ne lui en déplaise, notre détermination à rechercher un meilleur vivre-ensemble ne mollira pas, et nous continuerons à œuvrer pour faire de nos différences une œuvre collective.

Car nous avons fait nôtre cette proclamation du trio BERNABÉ-CHAMOISEAU-CONFIANT, qui a eu l’immense mérite de promouvoir pour la première fois les valeurs fondamentales de la Créolité : « Ni Amérindiens, ni Européens, ni Africains, ni Indiens, ni Chinois, etc… Mais « Créoles » et donc fruit de toutes ces civilisations, fruit nouveau, riche de toutes les diversités du monde au-delà des questions de couleur ou de race ».

Partager

Un commentaire

Poster un commentaire