Vœu de Champagney : un texte d’avant-garde

0
Le blason de Champagney

Le blason de Champagney

En 1789, les villages et villes de France eurent à rédiger leurs cahiers de doléances pour la convocation des États généraux. Les 600 habitants de Champagney, petite commune située dans le département de la Haute-Saône en région Franche-Comté, incluent dans leur cahier un article unique en son genre (l’article 29), texte révolutionnaire, puisqu’il condamne énergiquement la traite des Noirs et réclame fermement son abolition.

Lire ci-après le texte de cet article :

« Les habitants et communauté de Champagney ne peuvent penser aux maux que souffrent les nègres dans les colonies, sans avoir le cœur pénétré de la plus vive douleur, en se représentant leurs semblables, unis encore à eux par le double lien de la religion, être traités plus durement que ne le sont les bêtes de somme. Ils ne peuvent se persuader qu’on puisse faire usage des productions des dites colonies si l’on faisait réflexion qu’elles ont été arrosées du sang de leurs semblables : ils craignent avec raison que les générations futures, plus éclairées et plus philosophes, n’accusent les Français de ce siècle d’avoir été anthropophages, ce qui contraste avec le nom de français et encore plus celui de chrétien. C’est pourquoi, leur religion leur dicte de supplier très humblement Sa Majesté de concerter les moyens pour, de ces esclaves, faire des sujets utiles au royaume et à la patrie ».

Ce texte d’avant-garde fut vraisemblablement suggéré par un noble originaire de Champagney, Jacques-Antoine PRIQUELER, proche de la « Société des Amis des Noirs » créée à Paris en 1788, mais aussi par l’esprit de fraternité et de respect de la dignité de son prochain, qualités inhérentes à la foi chrétienne animant alors la population pauvre de ce village des Vosges saônoises.

En 1971, un enfant du pays, René SIMONIN, décédé en 1980, tire de l’oubli ce texte, le fait connaître et fonde autour de cet article 29 appelé « Vœu de Champagney » un mémorial, la Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme. (D’après Wikipédia)

Le 30 mars 2012, la ville de Fort-de-France a inauguré sur la Savane l’Allée Vœu de Champagney, en présence du maire de cette petite ville.

Lire ici le discours du maire de Fort-de-France : http://www.fortdefrance.fr/medias/documents/pdf/–fdf–2055929-Discours-du-Maire-de-Fort-de-France.pdf 

Et celui du maire de Champagney : http://www.fortdefrance.fr/medias/documents/pdf/–fdf–2060029-Discours-du-Maire-de-Champagney.pdf

En savoir + sur Champagney : http://avcmn.pagesperso-orange.fr/situation.html

Partager

Poster un commentaire