Discours et provocations racistes : le nouveau créneau publicitaire ?

0
Discours et provocations racistes : le nouveau créneau publicitaire ?

La société française voit, ces dernières années, se développer la mode de la décomplexion dans le propos raciste.  
Pratiquée dans les années 80 par certains partis politiques, l’injure raciale est ensuite tombée entre les mains de personnages anonymes à l’abri derrière leurs ordinateurs branchés sur les réseaux sociaux modernes qui s’en sont emparés pour leur donner une dimension encore plus violente, tout en les banalisant eu égard à leur ampleur en nombre. 
Au point, aujourd’hui, que de tristes personnages publics n’ont pas tardé à voir l’intérêt à pousser de plus en plus loin leurs propos racistes, puisque si mollement combattus concrètement par les élites. C’est ainsi que nous voyons fleurir toutes sortes de provocations qui font la « une » des journaux, le temps de quelques indignations.
Mais les français dans leur grande majorité, qu’ils soient de l’Hexagone, d’Outre-mer ou originaires d’un autre pays du monde, et, malgré des représentations culturelles et éducatives à revoir, ne sont pas tant racistes ni tant idiots. 
Ils ont déjà compris que les ZEMMOUR, les SEBA et autres CONRAD (auteur de « Pendez les Blancs », qui a apparemment largement raté l’expression de son message initial de sensibilisation sur la période esclavagiste), ont tous en commun qu’ils ont quelque chose à vendre. 
Heureusement oui, les français ont déjà compris que tous ces appels au rejet de l’autre et à l’anarchie sont –  avant tout – convertissables en visibilité publique et en euros.


Marie-Line MORMIN et Erick DEDE
Coprésidents de TOUS CREOLES !

Partager

Poster un commentaire