Condamnation des propos de Christine ANGOT

0

C’est dans le cadre de l’émission de France 2 « On n’est pas couché » qu’on a pu entendre ce samedi 1er juin 2019 les propos sidérants de la chroniqueuse Christine ANGOT :

“Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer. Et ça introduit une différence fondamentale, alors qu’on veut confondre avec par exemple l’esclavage et l’esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c’était exactement le contraire. C’est-à-dire l’idée c’était qu’ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu’ils soient commercialisables. Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes”.

Ces propos venaient en réponse à ceux de Ginette KOLINKA, rescapée d’Auschwitz, qui refusait clairement d’ouvrir la compétition des douleurs et la concurrence des mémoires.

Madame ANGOT, quelle indignité, quelle violence révisionniste, quelle horreur de la pensée ! Comment en 2019 peut-on encore se prêter à ce jeu terrible de la comparaison des douleurs, dont le seul résultat est de relativiser les souffrances des uns pour mieux sanctifier celles des autres.

L’humanité a traversé les siècles en répandant ses crimes les plus odieux, qu’ils s’agissent des Pogroms, des déportations de masse, des esclavages ou de la Shoah. Tous ces crimes, quels qu’ils soient, sont à ranger dans la seule catégorie qui les caractérise : celle de crimes contre l’humanité.

Et toutes les pensées qui consistent à les hiérarchiser n’ont qu’un seul résultat : atténuer certains crimes de l’histoire, voire les excuser !

Tous Créoles ! condamne les propos relativistes de Christine ANGOT, et rappelle avec force qu’un crime est un crime. Ouvrir la compétition des mémoires procède d’une pensée malsaine, révisionniste et insultante pour l’histoire et ses peuples victimes.

Madame ANGOT, vous méritez tout notre mépris, bien sûr, mais aussi de devoir vous expliquer devant la justice.

Les co-présidents de Tous Créoles !

Partager

Poster un commentaire