Le 1er discours de Gérard Dorwling-Carter, nouveau président de Tous Créoles !

0

C’est dans le cadre de son Assemblée Générale du 25 juillet 2020 que l’association Tous Créoles, à travers le vote unanime de ses membres, a confié sa destinée à Gérard DORWLING-CARTER. Mandat lui a en effet été donné de proposer une nouvelle vision stratégique qui permette à Tous Créoles de jouer pleinement son rôle au coeur d’une société troublée, en quête d’avenir. Le nouveau président provisoire s’est immédiatement exprimé devant les membres de l’association. Il a prononcé le discours suivant :

Lorsque Roger de JAHAM et moi avons pris la décision de créer l’association Tous Créoles, notre pensée était d’une grande pureté : elle est contenue dans la charte de l’association.

Nos intentions ont guidé nos actions et nos actions ont engendré des résultats : L’association est née, elle a survécu et peut se vanter de nombreuses réussites. Après des échanges féconds, d’intenses conversations empreintes de respect et d’amitié, nous sommes convenus que nous pouvions réaliser cette action et nous l’avons entreprise. Les réactions du milieu ont été diverses : beaucoup de personnes ont regardé avec sympathie cette tentative de briser les frontières. D’autres ont sauté sur l’occasion pour fustiger, blâmer, insulter.

Et fort malheureusement notre coprésident Roger de JAHAM s’est laissé prendre à ce jeu perfide de la riposte et de la répartie, coup pour coup. Ainsi, aux yeux du grand public, il a été fait de telle sorte que l’association semble devenir l’outil de défense de Roger de JAHAM, le bouclier de la communauté à laquelle il appartient.

Et ne voilà-t-il pas qu’aujourd’hui il m’est demandé de reprendre le flambeau et de continuer le travail que nous avions entrepris.

C’est, il ne faut pas le cacher, avec une certaine appréhension que j’ai pris connaissance de la proposition qui m’a été faite, de participer à la mission de redynamisation de l’association.

Nous n’avons pas droit à l’erreur, aux doutes et aux hésitations.

Mais je constate la volonté partagée ne pas en terminer avec l’œuvre entreprise sur un échec. Nous avions affirmé avec conviction ce que nous voulions, nous avions mis en place le processus du changement que nous espérions. Le succès d’une action n’arrive pas toujours comme espéré.

Il convient que nous adaptions notre stratégie à une situation de plus en plus dégradée. Situation qui vient justifier la raison d’exister de Tous Créoles.

Ça ne sont pas les circonstances qui doivent décider de la vie de l’association, ce sont ses membres qui doivent décider de réussir et ou d’accepter l’échec. La détérioration des choses justifie totalement le maintien de notre association, la réalisation de ses objectifs au sein de cette communauté tourmentée. Nos intentions sont pures, parce qu’elles relèvent du juste, du bien et de la vérité.

Plus que jamais Tous Créoles doit œuvrer à apporter apaisement et sérénité à la société martiniquaise.

Comme de vaillants hommes, nous allons nous atteler à cette tâche et surmonter les embûches et difficultés qui se dresseront devant nous.

La signature de l’acte de dénonciation de l’esclavage par plus de 400 Békés, la plantation du Courbaril par Aimé Césaire ont été les signes déclencheurs de la création de Tous Créoles !

Le livre-témoignage d’Emmanuel de Reynal, UBUNTU, est d’une certaine manière l’événement qui doit déterminer la reprise de l’action de Tous Créoles !

Le champ est immense, les ouvriers peu nombreux, mais leur détermination à nul autre pareil.

J’ai confiance en l’avenir de notre association.

Gérard DORWLING-CARTER

Partager

Poster un commentaire